Mardi, 7 Novembre, 2017 - 14:45
L'évêque anglicane de Montréal, le Conseil musulman de Montréal et la branche québécoise du Centre consultatif des relations juives et israéliennes ont tenu à féliciter publiquement la nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante, au lendemain de son élection.
 
«La communauté juive organisée de Montréal accorde une grande valeur à la nécessité de briser le plafond de verre pour les femmes qui aspirent à assumer des rôles de leadership. Nous sommes particulièrement fiers que Valérie Plante soit la première femme à être élue maire de Montréal, la plus grande ville d'Amérique du Nord à avoir une femme maire», ont écrit Patrick Benaroche, Reuben Poupko et et Eta Yudin, respectivement coprésidents et vice-présidente du Centre consultatif des relations juives et israéliennes - Québec. «Nous avons hâte d'établir une relation significative avec elle et Projet Montréal pour répondre aux besoins de notre communauté», ont-ils ajouté.
 
Tout en remerciant la nouvelle mairesse ainsi que tous les candidats pour «leur dévouement à la ville et leurs efforts pour la servir», Salam Elmenyawi, président du Conseil musulman de Montréal (CMM), reconnaît que la campagne électorale qui s'est terminée dimanche «fut un moment pour souligner les problèmes pressants et urgents auxquels fait face notre ville». Il est temps pour les élus «de concrétiser leurs promesses et de s'engager dans une démarche concertée».
 
«Nous rappelons à la mairesse et à tous les conseillers municipaux de nombreux dossiers importants à aborder, y compris les crimes motivés par la haine et les propos haineux, la discrimination, l'égalité de chances à l’emploi, l’efficacité de la police, l'harmonisation des règlements de la ville en terme de zonage pour les édifices religieux». Le CMM souhaite aussi que soient établis «des canaux de communication appropriés avec le bureau» de la mairesse.
 
Lorsque contactée mardi matin, Mgr Mary Irwin-Gibson, la première femme consacrée évêque à Montréal, rédigeait une lettre de félicitations pour la première mairesse de Montréal. «Alors que vous relevez cet énorme défi, soyez assurée de mes prières pour vous et pour tous les membres du conseil municipal», a-t-elle écrit.
 
«C'est la pratique dans la plupart de nos congrégations de prier chaque semaine pour nos dirigeants civiques», a indiqué la 12e évêque du diocèse anglican de Montréal. «Nous allons prier pour vous».
 
Rencontre interreligieuse le 17 novembre
 
À l'extérieur du pays pour la semaine, Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, rencontrera vraisemblablement la nouvelle mairesse le vendredi 17 novembre lors d'une rencontre interreligieuse qui se tiendra au Grand Séminaire. Mgr Lépine et Mgr Irwin-Gibson doivent y prendre la parole, tout comme l'imam Mahdi Tirkawi, représentant de l'Association musulmane du Canada, et le docteur David Bensoussan, ancien président de la Communauté sépharade unifiée du Québec. Il était prévu que Denis Coderre, à titre de maire de Montréal, soit présent à cette rencontre. On saura le 8 novembre si la nouvelle mairesse y participera.
 
Enfin, le rabbin Reuben Poupko de la Congrégation Beth Israel Beth Aaron a tenu à souligner l'engagement de l'ex-maire Denis Coderre envers la communauté juive.
 
«Notre communauté chérit l'amitié profonde de M. Coderre, sa position de principe contre toutes les formes d'antisémitisme et son renforcement des liens entre Montréal et Israël. Nous souhaitons bonne chance à M. Coderre dans tous ses futurs projets », a-t-il déclaré.
 
 
François Gloutnay, Présence - information religieuse