Mercredi, 13 Septembre, 2017 - 14:31
Certaines églises peinent à payer le chauffage, d’autres sont portées par une vague de générosité. C’est le cas de l’église Saint-Roch qui, après avoir annoncé une campagne de financement majeur en mai, peut aujourd’hui se targuer d’être à seulement 100 000 $ de son objectif de 1,5 million $.
 
La campagne avait bien démarré: dès son lancement, elle avait déjà 1 million $ en poche. Le 12 septembre, à l’occasion d’un bilan de mi-parcours, le curé de la paroisse et porte-parole de la campagne, Mgr Jean Piché, «conscient que les structures d'autres églises de Québec subissent actuellement les contrecoups du temps et n'ont pas les moyens de faire face à cette dure réalité», se disait «touché par le soutien de la population à l'église Saint-Roch».
 
Il en sait quelque chose, puisqu’il supervise en ce moment même le dossier du clocher chancelant de l’église Saint-Sauveur, que l’on devra retirer temporairement de peur qu’il ne s’effondre.
 
Saint-Roch affirme avoir besoin de 1 million $ pour les travaux à faire sur le bâtiment, et 500 000 $ pour «assurer la continuité des activités essentielles à la communauté».
 
Événement-bénéfice le 10 novembre
 
La directrice du cabinet de campagne, Esther Tranchemontagne, a par ailleurs annoncé la présentation d'un cocktail dînatoire et d'un spectacle qui auront lieu à l'église Saint-Roch le vendredi 10 novembre. L’événement permettra de dévoiler une œuvre picturale de l'artiste québécois Jean Gaudreau qui sera mise aux enchères. En soirée, une «exploration sonore» et «interactive» des récits d'aventures » de l’explorateur Bernard Voyer sera proposée. Les billets coûtent 125$ pour assister à l’ensemble de l’événement, ou 50$ pour le spectacle seul.
 
 
Philippe Vaillancourt, Présence - information religieuse