Lundi, 10 Avril, 2017 - 15:38
«On venait de commencer la célébration, dimanche. Un prêtre de notre Église a reçu un message en provenance d'Égypte et même des photos, horribles, de ce qui s'était passé. Il a partagé les informations reçues.»
 
«Ça été un choc pour tout le monde, même si on s'y attendait un peu, quatre mois après l'attentat dans la cathédrale du Caire», a commenté le père Tadros El-Masry, curé de l'Église copte orthodoxe de la Vierge Marie, en Montérégie, lorsqu'interrogé sur les attentats perpétrés le 9 avril dans deux églises coptes d'Égypte.
 
«Depuis le début du christianisme en Égypte, la persécution ne finit jamais», a-t-il ajouté, convaincu qu'«à travers les temps, c’est notre Seigneur qui nous protège».
 
Le prêtre estime que «ces attentats n'ont qu'un seul but: faire peur aux chrétiens et les pousser à quitter l'Égypte, comme ils l'ont fait en Syrie et en Irak».
 
«Les islamistes veulent vider le Moyen-Orient de tous les chrétiens», dit-il. «En Égypte, pour faire avancer leur agenda politique et déstabiliser le pays, ils ciblent les chrétiens.»
 
Le pardon
 
Mais pas question de répondre par la haine à ces attaques, ajoute le prêtre. «Notre réaction, ce n'est pas la violence, mais c'est le pardon. Comme chrétiens, comme Église, notre seule arme, c'est la foi et c'est la prière. Nous prions pour ceux qui nous prennent comme ennemis.»
 
Des mesures de sécurité devront toutefois être prises, dit le prêtre, curé d'une église située à Saint-Hubert et de construction toute récente.
 
«Nos églises seront plus vigilantes et des équipes de bénévoles vont exercer une surveillance supplémentaire durant les fêtes pascales. Nous avons contacté la police de Longueuil dès qu'on a appris les événements en Égypte.» Les policiers vont accroître leur surveillance aux abords des lieux de culte de l'Église copte orthodoxe. Il y a sept paroisses coptes orthodoxes au Québec, dont six dans la région métropolitaine.
 
Un texto au patriarche
 
Dimanche, le curé El-Masry s'est empressé d'acheminer un message de solidarité au pape Tawadros II, le patriarche des coptes. «J'ai personnellement texté Sa Sainteté à 10h30, heure du Canada, afin de lui offrir mes condoléance et mes prières de soutien. Il m'a répondu à midi en me disant qu'il était bien.»
 
Au moins 45 fidèles ont trouvé la mort, dimanche, dans deux églises d'Égypte lorsque des bombes ont explosé. Les attentats ont été revendiqués par le groupe armé État islamique,
 
Le premier attentat a eu lieu dans l’église Mar Girgis (Saint-Georges), à Tanta, une ville située à une centaine de kilomètres au nord du Caire. Le second attentat a eu lieu à la cathédrale Saint-Marc d'Alexandrie. Le pape Tawadros II s'y trouvait.
 
 
François Gloutnay, Présence - information religieuse